L'Abyssin

S'il est une race de chat dont l'origine est mystérieuse, et controversée, c'est bien l'Abyssin. Chat royal aux allures de petit fauve, son caractère solaire n'a d'égal que son élégance et sa robe lumineuse.

D'hier à aujourd'hui

Son nom exotique évoque l'Ethiopie mais rien ne prouve qu'il en serait originaire même si le capitaine Barrett-Lennard, propriétaire de Zula, premier Abyssin connu prétendait l'avoir ramené d'Addis-Abeba en Grande-Bretagne à la fin de la guerre de 1868. D'autres sources l'affirment natif d'Inde ou d'Asie du Sud-est (Thaïlande). Mais rien n'est sûr sinon que très tôt en Angleterre naissaient régulièrement des chatons «couleur abyssin» dans des portées de chatons anglais pur jus !Comme leur pelage ressemblait à celui du lièvre on les appela d'abord « Bunny cats » avant que le rêve, porté par la vague orientaliste de l'époque, ne les fasse renommer Abyssins. La race fut reconnue en Grande-Bretagne en 1886 et le premier Abyssin arriva en France en 1927. Le travail de sélection des éleveurs porta d'abord sur l'amélioration de la couleur en éliminant les barres tabby des pattes et les marques de colliers. Puis une nouvelle palette de couleurs est apparue pour que ce joyau brille de mille feux.

Son look

L'Abyssin est un chat élégant à la robe d'exception. Sa tête est un triangle aux contours adoucis. Pas d'angle chez lui, mais de douces lignes courbes. Ses yeux en amande sont or, noisette ou verts mais toujours bien ouverts. Ses oreilles, assez grandes, sont larges à la base, en forme de coupe et pointées vers l'avant, comme s'il était toujours en alerte. Parfois, elles portent quelques poils en forme de plumeau à leur extrémité. L'encolure est souple, arquée et bien attachée. Les muscles de son corps sont bandés comme s'il était toujours prêt à bondir. D'ailleurs, la façon qu'il a de se tenir debout sur ses pieds le fait comparer à une ballerine sur les pointes. Sa queue, souvent en mouvement, est longue mais se termine par une extrémité légèrement arrondie comme celle des petits félins sauvages. Sa fourrure, enfin, est à nulle autre pareille : élastique au toucher, « résiliente », elle est plus longue sur le dos et se raccourcit graduellement sur les flancs, les pattes et la tête. Quand on le caresse, on sent sous les doigts les bandes de ticking de chaque poil.

Ses couleurs

La couleur est une caractéristique essentielle de l'Abyssin. Chez le lièvre et le sorrel -couleurs originelles de la race- la robe est particulièrement chaude et brillante. Aujourd'hui, la palette de couleurs reconnues s'est élargie (bleu, fawn, chocolat, lilac, roux, crème, tortie et silver) mais le motif de la robe reste le même : ticked tabby. Chaque poil présente une alternance de bandes claires et de bandes foncées, sauf sur le ventre, la poitrine, le cou et l'intérieur des pattes qui ne sont pas tiquetés. L'Abyssin étant un chat tabby, ses patons, son menton et le haut de sa gorge sont d'une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche et jamais blanc pur. Une bande de couleur plus sombre parcourt l'épine dorsale et la queue, accentuant le « look » sauvage de l'Abyssin.

Sa compagnie

Chose exceptionnelle, le standard de l'Abyssin le décrit comme un chat d'apparence royale, agile comme une panthère mais proche de l'être humain. Et ce n'est pas un hasard. Si l'on devait décrire le tempérament de l'Abyssin, il faudrait choisir le mot solaire pour mieux lui rendre hommage. Tout en lui est lumière surtout quand il croise le regard de son maître pour lequel il est toute dévotion.

Standard de l'Abyssin

Source: Le site du LOOF

Mariages autorisés

X Abyssin
X Somali (Abyssin poil long)

Description générale

L'Abyssin est une race de chat connue depuis fort longtemps dont l'origine est mystérieuse et controversée. L'Abyssin idéal est un chat d'apparence royale. De taille moyenne, les mâles sont proportionnellement plus grands que les femelles. Bien musclé, l'Abyssin est souple et agile comme une panthère et montre un vif intérêt pour ce qui l'entoure. Sa robe ticketée a une qualité qui réfléchit la lumière et le fait apparaître uni.

Tête: en forme de triangle adouci, la tête présente des contours arrondis sans aucune ligne droite, de face comme de profil. Le profil est une succession de courbes très douces : crâne légèrement arrondi, front bombé, légère déclivité concave entre le front et le nez, sans cassure. Le nez ne doit pas être trop long. La longueur de la tête doit être proportionnée au reste du corps. La tête est portée fièrement sur une encolure élégante.

Museau: de face comme de profil, le museau présente des contours légèrement arrondis. Il n'est ni pointu ni pinché. Le menton est plein. Formant de douces courbes, il n'est ni fuyant ni projeté en avant. Des bajoues sont permises chez les mâles adultes.

Yeux: brillants et expressifs, les yeux sont grands. En forme d'amande, leur ouverture n'est ni orientale ni ronde. La couleur admise va du jaune au noisette en passant par le vert dans toutes les nuances à condition qu'elles soient uniformes. Les yeux sont soulignés d'un trait de maquillage « à la Cléopâtre », de la couleur de base de la robe, lui-même entouré d'une zone de coloration plus claire. Au-dessus de chaque 'il, une courte ligne verticale, comme un trait de crayon, coupe cette zone claire.

Oreilles: grandes, en alerte et modérément pointues, les oreilles sont en forme de coupe avec une base bien évasée. Pointées vers l'avant, elles sont placées comme si le chat "écoutait". Les poils sur les oreilles sont courts et couchés, si possible avec du tipping. L'empreinte de pouce typique des chats agoutis est souhaitée sur l'extérieur de l'oreille. Elle est davantage visible chez les chats de couleur foncée que chez ceux de couleur claire.

Encolure: assez longue et gracieuse, l'encolure est légèrement arquée.

Corps: de format foreign, le corps est moyennement long, souple et gracieux, avec une musculature bien développée. Il est ferme au toucher et élégant, jamais massif. La cage thoracique est légèrement arrondie, les côtes ne devant pas être plates. Le dos est légèrement arqué comme si le chat était prêt à bondir.

Pattes: proportionnellement minces par rapport au corps, les pattes sont longues, bien musclées et droites.

Pieds: petits, ovales et compacts. Debout, l'Abyssin donne l'impression de se tenir sur la pointe des pieds.

Queue: assez épaisse à la base, la queue est relativement longue et effilée, tout en restant en proportion avec le corps.

Robe et texture: la robe est élastique au toucher, qualité que l'on nomme « résilience », brillante et fine. Courte, elle doit cependant avoir une longueur suffisante pour que chaque poil puisse présenter au moins deux bandes alternées, claires et foncées, appelées ticking. La robe, bien couchée sur le corps, est plus longue sur l'épine dorsale, se raccourcissant graduellement sur la tête, les flancs et les pattes. Sans être laineux, le sous-poil participe à la spécificité de la robe de l'Abyssin, à la fois soyeuse et élastique.

Couleur et ticking: la couleur de la robe est une qualité essentielle de l'Abyssin. Elle ne doit en aucun cas être terne mais, au contraire, être la plus intense possible. La robe de l'Abyssin semble dotée à cet effet d'une qualité rayonnante qui renforce la chaleur de sa couleur. Le motif de la fourrure est génétiquement agouti ticked, c'est-à-dire que chaque poil présente une alternance de bandes claires et de bandes foncées, sauf sur les poils du ventre, de la poitrine, du cou et de l'intérieur des pattes, qui ne sont pas tiquetés. La pigmentation de ces zones doit toutefois être homogène. L'Abyssin étant un chat tabby, ses patons, son menton et le haut de sa gorge sont d'une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche et jamais blanc pur. On remarquera une bande de couleur plus sombre sur l'épine dorsale et la queue, qui accentue le « look » sauvage de l'Abyssin. Des « semelles», c'est-à-dire une coloration plus foncée à l'arrière des pattes, sont appréciées.

V'Wanda de la Cornaline - Abyssin lièvre

Lièvre: la couleur lièvre, également appelée ruddy aux Etats-Unis, désigne un Abyssin génétiquement noir. Alternance de bandes allant du noir au brun foncé sur un fond de robe orange abricot. Un minimum de deux bandes foncées est exigé sur chaque poil, la racine du poil étant orangée et son extrémité étant noire. Une bande plus foncée, et donc au ticking plus prononcé, parcourt l'épine dorsale et s'estompe doucement sur les côtés. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont brun-noir ou noirs. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont brun orangé, sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles noires ou brun foncé. La truffe est rouge brique et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont noirs. La coloration blanc crème typique des chats tabby doit se cantonner au menton, aux lèvres et au pourtour des narines.

<< V'Wanda de la Cornaline - Abyssin lièvre

Sorrel: la couleur sorrel désigne un Abyssin génétiquement cinnamon (cannelle). Le motif est le même que chez le lièvre mais avec alternance de bandes cinnamon sur un fond de robe abricot, la racine du poil étant abricot et son extrémité étant cinnamon. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont cinnamon le plus chaud possible. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont cinnamon, sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles cinnamon foncé. La truffe est rouge pâle et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont cinnamon.

Bleu: le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes gris-bleu sur un fond de robe beige, la racine du poil étant beige et son extrémité étant gris-bleu. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont bleu foncé. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont beiges, sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles bleu foncé. La truffe est rose foncé ou gris-bleu et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont gris-bleu.

Chocolat: le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes marron sur un fond de robe beige abricot, la racine du poil étant beige abrico et son extrémité étant marron. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont marron. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont beige abricot, sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles marron foncé. La truffe est chocolat clair et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont marron.

Fawn: le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes beige rosé sur un fond de robe beige pâle, la racine du poil étant beige et son extrémité étant beige rosé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont beige rosé. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont beige rosé sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelle brun clair. La truffe est mauve et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont mauve rosé

Lilac: le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes gris rosé sur un fond mauve pâle, la racine du poil étant mauve pâle et son extrémité étant gris rosé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont gris rosé. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont mauves, sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles gris taupe. La truffe est rose et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont rosés. Les oreilles et l'extrémité de la queue sont crème foncé. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont crème pâle, sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles crème foncé. La truffe est rose et cerclée d'une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont rosés.

Les Silver: le motif est le même que chez le lièvre mais la couleur plus claire située entre les bandes de la couleur de base est remplacée par une nuance la plus argentée possible. Exemple chez le lièvre : alternance de bandes argentées et de bandes noires, la racine du poil étant argentée et son extrémité étant noire. Le maquillage, les pouces des oreilles et l'extrémité de la queue sont noirs. La gorge, le ventre et l'intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont argentés sans collier autour de l'encolure ni bracelet sur les pattes. Les ombres roussâtres, appelées « rufisme », même si elles ne sont pas désirées ne doivent pas être trop lourdement pénalisées, surtout si elles sont localisées le long de la colonne vertébrale. La couleur des semelles, de la truffe et des coussinets doit correspondre à celle exigée dans la couleur de base. La nuance argentée, caractéristique du silver, introduit des contrastes beaucoup plus forts entre les bandes que ceux habituellement vus dans les couleurs non silver.

Condition: Chat alerte et vif, ni maigre ni obèse.

Pénalités

Fautes de couleur: ton froid, gris, sableux ou terne. Couleur blanche s'étendant jusqu'à la gorge. Sous-poil d'une couleur incorrecte (par exemple : gris chez un lièvre ou un sorrel). Collier ouvert, marques tabby sur les pattes ou sur le corps. Couleur des yeux irrégulière et non franche chez les adultes. Coussinets décolorés.

Fautes de ticking et de motif: taches ou zones non tiquetées ailleurs que sur la gorge, le ventre et à l'intérieur des pattes ; ticking inversé sur le corps ; manque de ticking.

Robe pelucheuse ou laineuse. Tête ronde, avec un stop marqué ou un profil droit. Queue en fouet.

Refus de tout titre


Le Somali

Chat renard, chat écureuil… On a fait beaucoup de comparaison pour décrire le Somali. Il est vrai qu’avec son regard mordoré et sa belle robe lumineuse, c’est un chat impressionnant qui n’a rien à envier aux plus belles créatures sauvages.

D’hier à aujourd’hui

L’origine du Somali est une des plus controversée qui soit. Est-il apparu de manière spontanée dans des portées d’Abyssins ou est-il issu d’une hybridation avec une autre race de chats à poil long ? Personne ne le sait avec certitude. On sait en revanche que depuis fort longtemps de petits chats poilus et duveteux naissaient dans des portées d’Abyssins. Dans le meilleur des cas, ils étaient bien vite donnés avant que leur présence ne s’ébruite. Jusqu’en 1963, lorsque Mary Mailling, éleveuse d’Abyssins, introduisit subrepticement un petit « poil long » à l’exposition féline de Calgary. Devant les éleveurs médusés, le juge, loin de rejeter le chaton, tomba sous le charme et demanda à Mary de le lui confier. En même temps aux Etats-Unis, Evelyne Mague commençait à sélectionner des « poil long » après s’être aperçue que deux de ses Abyssins étaient porteurs du gène. Cette pionnière eut aussi l’honneur de baptiser la variété du nom de Somali. Mais la route fut longue pour faire reconnaître les Somalis, car les éleveurs d’Abyssins s’obstinaient à nier la présence du poil long dans leurs lignées. En 1976, un groupe d’éleveurs présenta un dossier complet sur l’origine du Somali lui permettant d’être présenté en Championnat. En 1978, la race était reconnue par la Cat Fancier Association, la plus grande fédération féline américaine puis par toutes les autres associations mondiales.

Son look

Le Somali est un chat élégant, souple et agile mais qui peut paraître, du fait de sa fourrure, un peu plus lourd qu’il ne l’est en réalité. Sa tête est un triangle aux contours adoucis. Pas d’angle chez lui, mais de douces lignes courbes. Ses yeux en amande sont or, noisette ou verts. Ses oreilles, assez grandes, sont larges à la base, en forme de coupe et pointées vers l’avant. L’encolure est souple, arquée et bien attachée. Le corps, moyennement long, est musclé avec une cage thoracique légèrement arrondie. Les pattes sont proportionnellement minces par rapport au corps, bien musclées avec une ossature parfois plus forte que chez l’Abyssin. La queue assez longue et portée en panache. Mi-longue, la robe brillante et fine est élastique au toucher, qualité que l’on nomme « résilience ». Elle est plus courte sur les épaules et l'épine dorsale, s’allongeant graduellement sur les flancs. La collerette et les culottes sont bien fournies. Sans être laineux, le sous-poil participe à la spécificité de la robe du Somali.

Ses couleurs

La couleur est une caractéristique essentielle du Somali. Tiquetée, elle a une qualité particulière qui réfléchit la lumière et la fait paraître unie. Chez le lièvre et le sorrel -couleurs originelles de la race- la robe est particulièrement chaude et brillante. Aujourd’hui, la palette de couleurs reconnues s’est élargie (bleu, fawn, chocolat, lilac, roux, crème, tortie et silver) mais le motif de la robe reste le même : ticked tabby. Chaque poil présente une alternance de bandes claires et de bandes foncées, sauf sur le ventre, la poitrine, le cou et l’intérieur des pattes qui ne sont pas tiquetés. Le Somali étant un chat tabby, ses patons, son menton et le haut de sa gorge sont d’une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche mais jamais blanc pur. Une bande de couleur plus sombre parcourt l’épine dorsale et la queue, accentuant le « look » sauvage du Somali.

Sa compagnie

Comme l’Abyssin, le Somali à un caractère vif et enjoué, peut-être simplement un petit peu plus posé que son cousin à poil court. Chose exceptionnelle, le standard le décrit comme un chat d’apparence royale, agile comme une panthère mais proche de l’être humain. Tout en lui est lumière surtout quand il croise le regard de son maître pour lequel il est toute dévotion.

Standard du Somali

Mariages autorisés

X Somali
X Abyssin

Description générale

Le Somali est la variété à poil mi-long de l’Abyssin C’est un chat d’apparence royale. De taille moyenne, les mâles sont proportionnellement plus grands que les femelles. Bien musclé, le Somali est élégant, souple et agile, mais du fait de la longueur de son poil, il peut paraître un peu plus lourd qu’il ne l’est en réalité. Sa robe tiquetée a une qualité qui réfléchit la lumière et le fait apparaître uni.

Tête: en forme de triangle adouci, la tête, de face comme de profil, présente des contours arrondis sans aucune ligne droite. Le profil est une succession de courbes très douces : crâne légèrement arrondi, front bombé, légère déclivité concave entre le front et le nez, sans cassure. Le nez ne doit pas être trop long. La longueur de la tête doit être proportionnée au reste du corps. La tête est portée fièrement sur une encolure élégante.

Museau: de face comme de profil, le museau présente des contours légèrement arrondis. Il n’est ni pointu ni pinché Le menton est plein. Formant de douces courbes, il n’est ni fuyant ni projeté en avant. Des bajoues sont permises chez les mâles adultes.

Yeux: grands, les yeux sont brillants et expressifs. En forme d’amande, leur ouverture n’est ni orientale ni ronde. La couleur admise va du jaune au noisette en passant par le vert dans toutes les nuances à condition qu’elles soient uniformes. Les yeux sont soulignés d’un trait de maquillage « à la Cléopâtre » de la couleur de base de la robe, lui-même entouré d’une zone de coloration plus claire. Au-dessus de chaque œil, une courte ligne verticale, comme un trait de crayon, coupe cette zone claire.

Oreilles: grandes, en alerte et modérément pointues, les oreilles sont en forme de coupe avec une base bien évasée. Pointées vers l’avant, elles sont placées comme si le chat « écoutait ». Les poils sur les oreilles sont courts et couchés, si possible avec du tipping. L’intérieur des oreilles est bien fourni. L’empreinte de pouce typique des chats agoutis est souhaitée sur l’extérieur de l’oreille. Elle est plus visible chez les chats de couleur foncée que chez ceux de couleur claire.

Encolure: assez longue et gracieuse, l’encolure est légèrement arquée.

Corps: de format foreign, le corps est moyennement long, souple et gracieux, avec une musculature bien développée. Il est ferme au toucher et élégant, jamais massif. La cage thoracique est légèrement arrondie, les côtes ne devant pas être plates. Du fait de sa fourrure, le Somali apparaît souvent plus lourd que l’Abyssin.

Pattes: proportionnellement minces par rapport au corps, les pattes sont longues, bien musclées et droites. L’ossature peut être un peu plus robuste que celle de l’Abyssin.

Pieds: petits, ovales et compacts. Debout, le Somali donne l'impression de se tenir sur la pointe des pieds.

Queue: assez épaisse à la base, la queue est relativement longue, tout en restant en proportion avec le corps. Elle est en panache.

Robe et texture: mi-longue, la robe est élastique au toucher, qualité que l’on nomme « résilience », brillante et fine. Assez couchée sur le corps, elle est plus courte sur les épaules et l'épine dorsale, s’allongeant graduellement sur les flancs. La collerette et les culottes sont bien fournies. Sans être laineux, le sous-poil participe à la spécificité de la robe du Somali, à la fois soyeuse et élastique.

Couleur et ticking: la couleur de la robe est une qualité essentielle du Somali. Elle ne doit en aucun cas être terne mais, au contraire, être la plus intense possible. La robe du Somali semble dotée à cet effet d’une qualité rayonnante qui renforce la chaleur de sa couleur. Le motif de la fourrure est génétiquement agouti ticked, c’est-à-dire que chaque poil présente une alternance de bandes claires et de bandes foncées, sauf sur les poils du ventre, de la poitrine, du cou et de l’intérieur des pattes qui ne sont pas tiquetés. La pigmentation de ces zones doit toutefois être homogène. Le Somali étant un chat tabby, ses patons, son menton et le haut de sa gorge sont d’une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche et jamais blanc pur. On remarquera une bande de couleur plus sombre sur l’épine dorsale et la queue, qui accentue le « look » sauvage du Somali. Des « semelles », c’est-à-dire une coloration plus foncée à l’arrière des pattes, sont appréciées.

Sydney de la Cornaline - Somali lièvre

Lièvre: la couleur lièvre, également appelée ruddy aux Etats-Unis, désigne un Somali génétiquement noir. Alternance de bandes allant du noir au brun foncé sur un fond de robe orange abricot. Un minimum de deux bandes foncées est exigé sur chaque poil, la racine du poil étant orangée et son extrémité étant noire. Une bande plus foncée, et donc au ticking plus prononcé, parcourt l’épine dorsale. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont brun-noir ou noirs. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont brun orangé, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles noires ou brun foncé. La truffe est rouge brique et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont noirs. La coloration blanc crème typique des chats tabby doit se cantonner au menton, aux lèvres et au pourtour des narines.

<< Sydney de la Cornaline - Somali lièvre


Chiquitita de la Cornaline - Somali sorrel

Sorrel: la couleur sorrel désigne un Somali génétiquement cinnamon (cannelle). Le motif est le même que chez le lièvre, mais alternance de bandes cinnamon sur un fond de robe abricot, la racine du poil étant abricot et son extrémité étant cinnamon. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont cinnamon le plus chaud possible. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont cinnamon, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles cinnamon foncé. La truffe est rouge pâle et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont cinnamon.

<< Chiquitita de la Cornaline - Somali sorrel

Bleu: le motif est le même que chez le lièvre mais alternance de bandes gris-bleu sur un fond de robe beige, la racine du poil étant beige et son extrémité étant gris-bleu. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont bleu foncé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont beiges, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles bleu foncé. La truffe est rose foncé ou gris-bleu et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont gris-bleu.

Chocolat: le motif est le même que chez le lièvre mais alternance de bandes marron sur un fond de robe beige abricot, la racine du poil étant beige abricot et son extrémité étant marron. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont marron. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont beige abricot, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles marron foncé. La truffe est chocolat clair et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont marron.

Fawn: le motif est le même que chez le lièvre mais alternance de bandes beige rosé sur un fond de robe beige pâle, la racine du poil étant beige et son extrémité étant beige rosé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont beige rosé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont beige rosé sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles brun clair. La truffe est mauve et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont mauve rosé.

Bacci Love de Buffavand - Somali lilac porteur cinnamon

Lilac: le motif est le même que chez le lièvre mais alternance de bandes gris rosé sur un fond mauve pâle, la racine du poil étant mauve pâle et son extrémité étant gris rosé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont gris rosé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont mauves, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles gris taupe. La truffe est rose et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont rosés.

<< Bacci Love de Buffavand - Somali lilac porteur cinnamon

Silver: le motif est le même que chez le lièvre mais la couleur plus claire située entre les bandes de la couleur de base est remplacée par une nuance la plus argentée possible. Exemple chez le lièvre : alternance de bandes argentées et de bandes noires, la racine du poil étant argentée et son extrémité étant noire. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont noirs. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes, couverts de poils sans ticking, sont argentés sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Les ombres roussâtres, appelées « rufisme », même si elles ne sont pas désirées ne doivent pas être trop lourdement pénalisées, surtout si elles sont localisées le long de la colonne vertébrale. La couleur des semelles, de la truffe et des coussinets, doit correspondre à celle exigée dans la couleur de base. La nuance argentée, caractéristique du silver, introduit des contrastes beaucoup plus forts entre les bandes que ceux habituellement vus dans les couleurs non silver.

Fiona Silver Ze Svobody - Somali Black silver

Fiona Silver Ze Svobody
Somali Black silver

Ciloë Etoile de la Cornaline - Somali bleu silver

Ciloë Etoile de la Cornaline
Somali bleu silver

Bilma de la Cornaline - Somali fawn silver

Bilma de la Cornaline
Somali fawn silver

Aria Som Kismayou - Somali sorrel silver

Aria Som Kismayou
Somali sorrel silver

Condition: Chat alerte et vif, ni maigre ni obèse.

Pénalités

Fautes de couleur: ton froid, gris, sableux ou terne. Couleur blanche s’étendant jusqu’à la gorge. Sous-poil d'une couleur incorrecte (par exemple : gris chez un lièvre ou un sorrel). Collier ouvert, marques tabby sur les pattes ou sur le corps. Couleur des yeux irrégulière et non franche chez les adultes. Coussinets décolorés.

Fautes de ticking et de motif: taches ou zones non tiquetées autre part que sur la gorge, le ventre et à l'intérieur des pattes ; ticking inversé sur le corps ; manque de ticking.

Robe pelucheuse ou laineuse. Absence de panache à la queue. Tête ronde, avec un stop marqué ou un profil droit.

Refus de titre


Haut de page